Jardinage du début printemps

Préparer les sols et partir les semences

Les saisons se sont succédées, l’hiver tire à sa fin et il laisse place au doux vent printanier qu’on attendait tous. Hier, quand je suis revenu d’une visite au terrain où je travaille, mon coloc m’a demandé qu’est-ce que j’y faisais de bon en ces temps-ci de l’année. Il y a quelques étapes afin de bien préparer les sols d’un jardin, une fois les derniers gels de l’hiver derrière nous. C’est à ce moment de l’année que les plantes vivaces et annuelles sont ensemencées ou transplantées dans le jardin. Mais avant ça, il faut préparer autant le sol que les semences.

Étape 1 : Défrichage et nettoyage

Est-ce qu’il y a des plantes annuelles qui sont restées dans votre jardin au travers de l’hiver ? Si oui, vous pouvez les enlever. Est-ce qu’il y a des plantes vivaces qui ont besoin d’être entretenues ? Certaines devront être taillées, d’autres supportées par des tuteurs. Alors la première chose que j’ai faite lors de ma visite a été d’inspecter ce qui restait sur le terrain, de défricher ou de nettoyer ou de laisser intact, c’est selon.

Étape 2 : Préparation du sol

garden bed prep

Une fois que le sol est nettoyé, on peut le préparer à l’ensemencement. Si vous souhaitez agrandir votre jardin ou en commencer un nouveau, voici ce qu’il faut faire. La technique est connue sous le nom de jardinage en lasagne.

  1. Déposer des journaux ou du carton sur le sol : ceci va aider à éliminer tout ce qui y poussait déjà.
  2. Déposer des feuilles mortes sèches : elles sont une source de carbone importante.
  3. Ajouter du composte/terre : c’est la dernière couche de votre jardin en lasagne et c’est dans celle-ci que vous planterez vos semences ou vos pousses. Y mélanger du composte ou ajouter une couche de composte a de nombreux avantages, en augmentant la qualité du sol et donc de vos plantes. Dans seulement quelques poignées de composte se trouvent des tonnes de bactéries, champignons, microorganismes de toutes sortes tous plus bénéfiques les uns que les autres et qui sont nécessaires pour créer un sol en santé et vivant, où vos plantes apprécieront grandir.
  4. Optionnel : déposer des pierres sur le pourtour de votre jardin afin de le délimiter et d’y conserver de la chaleur tout en y ajoutant une touche esthétique.

Voilà, vous avez un nouveau jardin!

Étape 3 : Commencer vos semis intérieurs

indoor seeds

Dépendamment de ce que vous voulez planter dans votre jardin, il sera peut-être préférable de commencer vos propres semis à l’intérieur, si vous n’avez pas déjà commencé. Certaines personnes ensemencent de tout; des fleurs aux courges, des concombres aux fines herbes, etc. Personnellement, je crois que seulement quelques plantes doivent être ensemencées à l’intérieur : les arbres, les fleurs et plantes exotiques, et enfin les solanacées (par exemple, les tomates, les aubergines, les piments). Une fois que vous avez obtenu vos semences, vous pouvez les partir à la maison.

Voici le matériel de base nécessaire:

  • Semences
  • Sol/composte
  • Une fenêtre ensoleillée, idéalement orientée au sud, ayant un espace adjacent
  • Des pots: Il existe une grande variété de pots, en céramique, en argile, en matériaux biodégradables comme en carton et en coquilles d’œufs, ou en plastique. Si vous préférez des matériaux en argile ou autres produits biodégradables, vous pouvez transplanter le pot en entier dans votre jardin lorsque les plantes seront prêtes. Ceci évite de causer des dommages à leurs racines lors de la transplantation. Le carton et les coquilles d’œufs commenceront à se décomposer et à relâcher des nutriments qui vont améliorer le milieu nutritif autour de votre plante. Les pots d’argile retiennent l’eau pour les plantes qui vivent en milieu humide et vont éventuellement se confondre avec le sol environnant.
  • Eau non-chlorée: Laisser une réserve d’eau exposée à l’air, à l’extérieur pour toute une nuit. Au matin, le chlore se sera évaporé. Utiliser cette eau lorsque vous commencez vos semis. Avant d’arroser vos plantes, mélanger votre eau pour la re-oxygéner. Le chlore va tuer inutilement toutes les bactéries ou champignons microscopiques bénéfiques au sol, ce qui n’est pas avantageux pour vos plantes qui dépendent de cette vie microscopique pour se nourrir.

Souvenez-vous de surveillez vos semis une fois par jour et n’oubliez pas de les arroser selon leurs besoins.

Étape 4 : Mettre en sol les plantes coriaces

The Shiro Plum tree blooming

The Shiro Plum tree blooming, the annual garden cleaned up, beds are made and we are ready to plant!

Certains végétaux supportent bien les derniers gels de la saison, comme le lupin, l’ail, certains pois, grains, etc. Si vous en avez, le début du printemps est la bonne saison pour les semer directement dans le sol de votre jardin. Selon la quantité que vous avez, vous pouvez les planter une graine à la fois ou en déposer quelques poignées sur le sol avant de les recouvrir d’un peu de terre.

Laisser une réponse

  • (will not be published)